Chants de marins et chants de la mer

Les chants de marins et sur la mer forment un univers fait de tradition et de modernité, caractérisé par une grande humanité. Ils constituent à la fois un patrimoine maritime immatériel vivant et un regard poétique et contemporain intemporel. 

« Les Vareuses Porteloises » vous invitent à les suivre dans ce monde ! Elles ont un vaste répertoire qui puise aux sources nationales les plus anciennes (plusieurs siècles) et les plus contemporaines.

L’ensemble de chansons que l’on appelle communément « chants de marins et sur la mer » est en fait constitué de plusieurs groupes de chants succinctement présentés dans cet article.

Tous les chants cités en exemple ici sont interprétés par les « Les Vareuses Porteloises ».

Capstan1) Les chants de marins « historiques » :

Ces chants datent parfois de plus de 250 ans. Leur collecte et leur sauvegarde ont été entreprises au début du 20ème siècle. Le précurseur de ce travail a été le capitaine au long cours Armand Hayet avec son ouvrage « Chansons de Bord » de 1927 consacré aux chants des grands voiliers de commerce océaniques. Ce sont principalement des chants de travail. Leurs auteurs ne sont pas connus.

Leur structure est simple, avec une mélodie facile à mémoriser et un rythme très marqué, adapté au travail à bord : à hisser, à virer, à nager (ramer) , etc.

Exemples : « Hardi les gars, vire au guindeau » (à hisser)
« Jean-François de Nantes » (à hisser)
« Le corsaire le Grand Coureur » (à virer)
« Dans le port de Tacoma » (à virer)

Certains de ces chants de marins sont aussi des chants de détente, entonnés lors des périodes de repos à bord : ils portent le joli nom de chants de gaillard d’avant. Le gaillard est la partie avant du navire ; il était utilisé comme zone de loisir par les marins en dehors des temps de travail ou de quart.

Exemples : « Brave marin »
« Pique la baleine »
« La Danaé » (qui est aussi un chant à virer)

Les marines de guerre et de commerce de long-cours, mais aussi de pêche plus tardivement vont fournir les thèmes de ces chants devenus de véritables « cathédrales musicales », à la fois émouvantes et nostalgiques, martiales et drôles.

Exemples : « Au trente et un du mois d’Août » (chant célébrant l’exploit de Surcouf le 31 Août 1800, avec la prise de la frégate anglaise « Kent » dans l’Océan Indien).
« Chantons pour passer le temps »
« Le Furet » (chant rappelant les exploits du Baron Bucaille, corsaire boulonnais, qui au début des années 1800 défia l’amiral Nelson en Manche et en Mer du Nord)


2) Les chants de la fin du 19ème siècle et du début du 20ème siècle, de la période dite « réaliste », et les chants de l’entre deux guerres :

Les chants de cette période ont un caractère spécifique, avec un côté dramatique et théâtral très fort. Ce ne sont plus vraiment des chants de travail en lien avec la dureté de la manœuvre des navires à voile (la marine à voile ayant définitivement disparue après la 1ère guerre mondiale). Les auteurs compositeurs sont identifiés, ainsi que les interprètes qui les font connaître.

Ces chants -on va parler désormais plutôt de chansons- ont souvent eu un succès étonnant en dehors même du cercle maritime.

Exemples : « La Paimpolaise » (T.Botrel / E.Feautrier)
« Le Maître à bord » (Rodor / R.Dumas)
« Fanny de Laninon » (P. Mac Orlan / V.Marceau)


Chants marins bretons23) Les chants de la période contemporaine (en gros des années 1950 à maintenant) :

Quelques auteurs et compositeurs talentueux vont faire revivre l’esprit des chants de marins et des chants de la mer en l’adaptant aux sensibilités du moment. La vie à bord et le travail sont encore évoqués, mais les voyages maritimes et les ports deviennent les nouveaux thèmes de prédilection. Certains auteurs vont aussi faire des retours étonnants de plusieurs siècles en arrière et redonner vie aux épopées corsaires et pirates. Tous perpétuent avec brio la tradition du chant de marins et sur la mer, en la revisitant avec une grande liberté et une forte originalité.

Exemples : « Santiano » (H.Aufray)
« Amsterdam » (J.Brel)
« Loguivy-de-la-mer » (F.Budet)
« Quinze marins » (M.Tonnerre)
« Mon petit garçon » (M.Tonnerre)


4) Les chants locaux, en général attachés à un port ou une côte particulière :

Tout au long des côtes françaises, de nombreux chants de marins et sur la mer ont vu le jour. Les thématiques sont proches des groupes de chants précédents, mais sont moins universelles du fait de leur forte « localisation ». Ils évoquent souvent la marine de pêche. Ils sont parfois d’une grande poésie, avec des textes éventuellement en patois. Quelques uns ont une renommée nationale.

Exemples (pour la Côte d’Opale) : « El vin i s’lève » (M.Lefebvre)
« Les Kippers » (Boulogne-sur-Mer)
« Quand la mer monte » (J.C Darnal / R. de Godewarsvelde)


(Copyright « Les Vareuses Porteloises » / FXN)

Commentaires

  • WilliamAllog
    • 1. WilliamAllog Le 02/12/2017
    How to quickly lose weight in 15 days:
    https://sites.google.com/site/weightlossluxury/weight-loss-tips-weight-loss-exercise-loosing-belly-fat-diet-plans


    Tags:
    lopsided breasts weight loss
    a good eating plan to lose weight
    weight loss in 7 days home remedies
    cabbage soup diet weight loss blog
    healthy weight loss recipes for men
    30 days indian diet plan for weight loss
    vegan lose weight fast tips
    wellbutrin xl sr weight loss
    mesh weight loss surgery

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau